J’avais hâte de vous présenter ma nouvelle création : « Oh my carnet de voyages! ».

 “Oh my carnet de voyages!”

C’est une petite série de vidéos que j’ai filmées avec mon téléphone portable à Zanzibar. Ce n’est pas une super production, je l’ai faite en toute simplicité et beaucoup de plaisir pour partager avec vous mes astuces pour amasser des souvenirs tout au long de mes voyages.

Mes carnets sont pour moi comme des bons vins, ils prennent de la valeur au fil des années qui passent. Ils comptent beaucoup pour moi.

Vous ne savez pas dessiner?

Moi non plus ! Un carnet de voyage, c’est, pour moi, donner de la mémoire à des moments très éphémères que l’on aimerait encapsuler et pouvoir ressortir quand on en a envie. Et quoi de plus éphémère qu’un voyage! Mes carnets de voyages font partie des objets les plus précieux que j’ai. Ils sont d’une valeur inestimable.

Dans cette série de vidéos, il ne s’agit pas de vous dire “voici ce que vous devez faire” mais “voici comment je fais”. J’espère que cela décomplexera tous ceux qui se disent “ce n’est pas pour moi, parce que je suis nul en dessin” parce que vous allez voir, mes dessins sont très basiques. Il est plus question de conserver des émotions et des souvenirs que de performance artistique!

Je publierai dans les prochaines semaines les épisodes suivants. Je fais le montage peu à peu et OMG, que cela prend du temps!

Voici donc “Oh my carnet de voyages!”

L’épisode 1 de la saison 1 est « la recette du NDizi Nazi », un plat typique de Zanzibar que j’aime particulièrement. Donc, pour ne pas l’oublier, j’ai décidé de la noter dans mon carnet de voyages.

Avant de commencer à retranscrire la recette, j’installe mon matériel : aquarelles, pinceaux, stylos, feutres et autres fournitures. Comme il y a du vent, j’accroche les pages de mon carnet grâce à de petites pinces. D’ailleurs, si vous voulez consulter la liste complète de mon matériel, je vous invite à lire cet article.

Ensuite, il suffit de se lancer ! Peinture, dessin, collage, customisation de vos textes… Faites ce que vous voulez, en vous laissant porter par le moment. Cela fait un bien fou, vous verrez.

Et si, vraiment, vous n’aimez pas le résultat final, vous pourrez toujours coller les pages ensemble. Le tout est d’expérimenter, de tester et, surtout, se faire plaisir !

Et vous, aimez-vous faire des carnets de voyages? Vous avez des idées à partager avec nous? N’hésitez-pas! Partagez-les dans les commentaires 🙂

A très bientôt pour l’épisode 2,

Nathalie V.

créatrice de Louise Carmen

L’info en plus

Le carnet que j’utilise est le Roadbook Louise Carmen en cuir tanné végétalement châtaigne.

Je l’aime beaucoup car son cuir est exceptionnel. Au fur et à mesure des voyages, il prend une patine unique et il est vraiment très pratique. En effet, il contient 3 carnets en papier, indépendants les uns des autres: un pour dessiner, un pour tenir mon journal de bord et un troisième pour noter les adresses intéressantes. Comme chaque carnet est amovible, je peux les changer.

Vous pouvez intégrer vos carnets de la marque Moleskine©. Ils ont la même dimension.

Trouvez les roadbooks Louise Carmen Paris ici 

J’ai une passion pour le cuir tanné végétalement que j’ai décliné dans pas mal de couleur. Découvrez toute la collection de carnets en cuirs tannés végétalement ici

Le carnet de voyage en cuir tanné végétalement Louise Carmen Paris

Partager l'article