C’est l’hiver à Paris … Et si on partait au soleil ?

Lorsque vous créez votre marque, à moins de partir avec un gros capital vous permettant de pouvoir vous offrir des collaborateurs talentueux, il faut être capable de tout faire. Hé oui! C’est comme ça!

Et dans notre monde de communication, où la médiatisation a le power,  il faut des photos, plein de photos, des tonnes de photos, belles, captivantes, qui parlent, ont du sens, racontent une histoire, donnent envie … bref …

Si vous n’avez pas de photos, vous n’existez-pas !

Pour déjouer les rudes mois sombres de l’hiver, j’ai investi l’an dernier dans quelques spots de photographe, qui m’ont coûté une coquette somme et dont j’ai atteint assez rapidement les limites car:

  • les carnets en cuir métallisé Louise Carmen sont très difficile à photographier, surtout avec des spots. Vittorio, mon prof de photo,  auquel je fais appel – SOS -mayday- mayday – mayday –  me dit à chaque fois la même chose “tou té attacqué  (il est italien) à la copa dello mondo della fotografia, c’est souper diffichilé à photografiiier” oui, Vittorio, c’est super diffichilé et je suis contente que d’une part tu le reconnaisses et d’autre part, je suis ravie d’apprendre aussi que ce n’est pas uniquement parce que je ne suis pas une super photographe que je rame à les photographier avec des spots mes carnets, mais, voilà,  Monsieur Vittorio … je n’ai pas le choix, je dois y arriver!
  • pour le site et le compte instagram, il faut des ambiances différentes, des endroits qui font rêver et non juste des carnets posés sur un fond blanc, et comme je ne vis pas dans un chateau de 30 pièces avec de grandes fenêtres et plein de déco différentes, j’ai vite fait le tour de mon salon.
  • en hiver, à Paris, les deux premiers points s’additionnent à un énorme problème: il n’y a pas de lumière. Malheureusement pour faire de belles photo, il faut aussi une belle lumière.

Alors lors d’une de nos marches brainstorming-créatives  hyper matinales (5h15 du matin, quand même, hein!) dans un Paris endormi où avec Fabien, mon associé/ mari nous sommes seuls au monde,  j’ai posé mon problème, et… bing! nous avons trouvé la solution:

Et si on partait au soleil?

Bon sang, de bonsoir… pourquoi n’y avons nous pas pensé avant? Ca parait tellement évident!

Pour être totalement transparente, dans la vidéo, je vous ai épargné la partie qui précède  le “bing!” qui fut long à arriver.

Alors après avoir réfléchi comme des fous, nous avons cassé notre compte miles flying blue, trouvé un charmant riad avec de jolies tables en bois et un rooftop, préparé nos valises pour nous envoler direction Marrakech, les yeux rivés sur l’appli weather pro et les doigts croisés pour que le soleil soit au rendez-vous.

Vous êtes à un clic d’embarquer avec moi. Let’s go! [durée vidéo: 2:55 ]

Alors … elle vous a plu cette petite vidéo?

N’hésitez-pas à me le dire dans vos commentaires 🙂 si cela vous intéresse de suivre la vie de la jeune marque Louise Carmen, ses hauts, ses bas et le petit chemin que nous lui traçons petit pas après petit pas chaque jour, tous vos messages m’encouragent tellement !

Merci 🙂

 

Partager l'article
By | 2018-03-01T17:27:04+00:00 |Les coulisses, making off, Voyages|4 Comments

4 Comments

  1. Kustomtom at - Reply

    Belle vidéo ! Sinon il y a ici en Provence pour le soleil !

    • Je suis ravie que la vidéo vous ai plu. Nous aimons beaucoup la Provence, nous y avons pensé, mais il y faisait moins beau 🙂

  2. cat at - Reply

    Toujours en admiration devant tes videos ! j’adore ! bravo !
    et la provence vous attend 🙂

Leave A Comment