Partir ailleurs, travailler autrement: la mini retraite inspirante

Je sens autour de moi l’odeur de la citronnelle, du galanga, et du gingembre.

Le serveur vient de m’apporter un jus de fruits frais (mangue, papaye, pastèque) que je déguste avec plaisir car il fait chaud et très humide ici. Sous mes yeux se déroule une plage de carte postale: sable blanc fin, eau turquoise et cocotiers majestueux.

Une retraite inspirante

Nous sommes à Shark Bay sur l’île de Koh Tao. C’est une toute petite île située dans le golfe de Thaïlande, sur l’océan Pacifique. Si vous vous dites “allez, elle va nous raconter ses vacances… ”  Hahaha!  et bien non, parce que je ne suis pas en vacances. Je ne sais pas comment je pourrais dire” je fais une retraite inspirante”. Mon objectif est de partir ailleurs, de m’extraire du quotidien pour  travailler autrement et finir des projets sur lesquels j’avais beaucoup de mal à travailler à Paris.

L’urgent

Avez-vous également ce problème de devoir régler “l’urgent”à longueur de journée? L’urgent ce sont très souvent des petites choses fonctionnelles qui ne nécessitent ni une grande créativité, ni une grande réflexion de notre part. Ajoutées les unes aux autres, elles vous prennent une bonne partie de la journée, si vous ne les traitez pas, elles peuvent devenir de gros problèmes. L’urgent grignote votre temps. L’urgent vient à bout de l’énergie et du calme dont vous avez besoin pour traiter l’important.

L’important

L’important ce sont les réflexions stratégiques qui nécessitent de notre part d’avoir libre d’esprit, cool, relâché. C’est aussi dans mon métier, trouver des idées avec ce petit supplément d’âme qui  ne vous appartient qu’à vous. L’important nécessite de notre part de la  concentrationsans être interrompu.

Quand partir?

Il faut avoir quelques jours de libres où vous ne serez dérangé sous aucun prétexte.

Où partir?

Partez où vous voulez, à partir du moment où vous savez que vous pourrez resté focus sur votre objectif. Vous avez une maison à la campagne et aimez y aller? Let’s go! Il y a un petit hôtel à la montagne où vous vous sentez bien, et vous savez que vous pourrez faire une sortie en raquettes le matin avant de travailler? Allez-y! J’aime aller en Asie, je sais que c’est un coin du monde qui va déclencher en moi l’inspiration que je recherche.

Je connais une personne qui a loué en hiver un studio sur une plage de la mer du Nord. Il a laissé sa femme et ses enfants pendant une semaine. Il est revenu heureux, il avait pu se consacrer à 100% à son objectif et l’avait atteint. C’était un point important qui l’empêchait de faire évoluer son entreprise. Il s’était mis en place un rythme qui lui convenait. Il commençait le matin par un footing, douche, petit déj et travail non stop sur son projet. Il est rentré chez lui heureux. Il  pouvait se lancer dans son projet d’entreprise.

Les erreurs à ne pas faire

  • il ne s’agit pas de transporter tous les problèmes de son bureau avec soi. Cela ne servirait à rien de partir à part d’être “stressé à la plage”.
  • dépendre du wifi sauf si vous êtes sûr de votre connexion.
  • surtout pas d’enfants, ou d’amis, sauf si vous travaillez sur le même projet. Votre mari ou votre femme uniquement s’ils sont en mesure de comprendre que vous n’êtes pas en vacances, et qu’il ou elle est assez autonome pour s’occuper seul sans vous reprocher que vous travaillez ou que vous êtes ailleurs.

Comment faire?

  • Pour que vous reveniez content (et non frustré) il faut partir avec un objectif  précis. Je vous recommande de suivre la méthode S.M.A.R.T. Cette méthode fonctionne avec à peu près tout les projets:
  1. votre objectif doit être Spécifique  (clair, compréhensible, sans ambiguïté)
  2. Mesurable  (puis-je mesurer facilement que j’ai atteint mon objectif ou non ?)
  3.  Accessible  (Puis-je l’atteindre avec mes moyens ? N’est-il pas trop accessible, trop ambitieux ?)
  4. Réaliste  (puis-je l’insérer dans mon emploi du temps ?)
  5. Temporellement défini  (a-t-il une date de début et une date de fin ?)
  • mettez en place des créneaux de détente/ bien être. J’ai choisi de prendre du temps pour moi le matin, méditation, longueurs dans la piscine, suivi du petit déj. Une heure de travail sur une formation que je suis en ligne (j’ai  téléchargé les modules que je voulais suivre d’ici au cas où le wifi ne fonctionne pas). Puis plage, lecture repas et de nouveau à partir de 14h.
  • fixez des moments de travail en mode hyper concentré.
  • ayez toujours avec vous un petit un carnet format poche pour noter vos idées. Elles arrivent sans prévenir. Vous pouvez les oublier aussi vite qu’elles sont apparues. Si vous ne les notez pas tout de suite, vous oublierez les petits détails qui en faisait l’originalité, le relief qui en faisait cette chose unique. Le double pocket est parfait pour cela. Les deux petits carnets amovibles me permettent de séparer mes notes par projets ou thèmes.
  • J’ai essayé de prendre des notes avec la fonction Notes ou mon appli Evernote mais ce n’est pas pareil. Se déconnecter, ça permet de réfléchir d’une façon plus intuitive, plus créative, “outside the box”.
  • prévoyez une playlist inspirante et vos écouteurs pour écouter de la musique.

Le monde change, nous aussi

Je pense que dans les prochaines années de plus en plus de personnes vont avoir recours à ce type de mini retraites. C’est juste mon ressenti, je ne pourrais vous citer aucune étude sur ce sujet.  Il est souvent difficile de rester focus sur des objectifs qui nécessitent plus de concentration, qui nécessitent de se créer une bulle. Pour cela il faut sortir de son bureau et son train-train quotidien. Ce genre de retraite n’a rien à voir avec le fait de partir en vacances avec son ordinateur, vous l’aurez bien compris. Quand on décide de partir en vacances, on déconnecte de tout et on s’ouvre sur l’extérieur. Dans le cas de la retraite, on se replie sur soi pour quelques jours, ailleurs, même si cet ailleurs est une plage paradisiaque.

Et vous?

Avez-vous ressenti ce besoin de faire une mini retraite? Etes-vous passé à l’action?

Partagez vos conseils dans les commentaires, ceux qui vous ont permis de réussir ou bien les écueils que vous avez rencontrés.

Merci!

Nathalie V.

 

 

Partager l'article

Leave A Comment