Cécile, architecte d’intérieur [interview]

[ Cliquez sur le bouton play pour écouter l’interview ]

Cécile est multi talentueuse. Elle est architecte d’intérieur à Paris depuis presque 15 ans.

J’étais super impressionnée en découvrant qu’elle avait décoré des avions, de superbes magasins, des hôtels, des appartements parisiens de rêve et fait la déco de l’intérieur d’une ligne de RER. Pas mal, non?

Outre son activité professionnelle, Cécile a la passion des fruits, des herbes et des plantes qu’elle dessine très joliment sur ses carnets.

Fan de la première heure, elle nous raconte comment elle utilise ses Louise Carmen pour organiser toutes ses activités. Elle a adopté le système bullet journal dont je vous ai déjà parlé sur ce blog.

Si vous voulez en savoir plus sur Cécile et son travail d’architecte, je vous encourage d’aller voir son très beau site internet  

Ah oui! Si vous avez pour projet de faire des investissements immobiliers dans le but de les louer ou de revendre, je vous recommande de regarder ce qu’elle fait. Elle connait toutes les astuces pour réaliser de superbes intérieurs qui valorisent votre bien tout en restant dans votre budget. Ca aussi, c’est un de ses nombreux talents.

J’espère que cette interview vous plaira autant que le plaisir que j’ai eu à la faire.

Nathalie

Pour suivre Cécile sur instagram @gingeroquette

En photo le carnet de projets ambre

PS/ je parle d’images vidéos que je montre à la caméra. L’interview a été filmée mais les images étaient loupées, et oui, c’est un métier! Alors j’ai gardé la bande son pour en faire une interview audio parce que je trouvais dommage de ne pas la partager avec vous.

Nathalie – Louise Carmen : Bonjour !

Je suis Nathalie Valmary. J’aime aider les femmes actives à organiser leur quotidien et à développer leur créativité grâce à un système de carnets de notes en cuir : le système Louise Carmen.

Dans cette série de vidéos, je vais vous présenter des personnes qui utilisent des carnets Louise Carmen. Nous sommes à Paris avec Cécile. Bonjour Cécile !

Cécile : Bonjour Nathalie !

Nathalie – Louise Carmen : Cécile, tu es parisienne ?

Cécile : C’est cela, je suis même née à Paris.

Nathalie – Louise Carmen : Née à Paris, une vraie parisienne, c’est vrai qu’il n’y en a pas beaucoup !

Cécile : Moi, j’ai plusieurs métiers. Je suis d’abord architecte d’intérieur, sinon, j’investis dans l’immobilier et en parallèle, j’adore tout ce qui est plantes et nourriture. Du coup, je dessine des fruits et légumes.

Nathalie – Louise Carmen : Tu dessines des fruits et légumes ?

Cécile : C’est cela !

Nathalie – Louise Carmen : Ok !

Cécile : Et c’est vrai que quand j’ai découvert le principe Louise Carmen, cela m’a beaucoup aidé. Parce que, vu que j’ai plusieurs métiers, ce n’était pas évident pour moi de réussir à m’organiser et de pouvoir mettre mes inspirations sur un seul et même carnet. Parce qu’à chaque fois après, je ne savais plus quelle page regarder dans chaque carnet.

Nathalie – Louise Carmen : Parce que tu avais toutes tes notes qui étaient mélangées…

Cécile : Exactement. Et, du coup, le principe Louise Carmen, c’est bien parce que comme cela j’ai un carnet pour l’archi, un autre pour les investissements. Faire des notes sur la fiscalité et toutes ces choses-là, un autre pour justement dessiner des fruits et des légumes, et le dernier pour m’organiser. Donc, pouvoir gérer mes différents plannings et les objectifs que j’ai, etc.

Nathalie – Louise Carmen : C’est vrai que tu utilises aussi le bullet de journal, le système du bullet de journal.

Cécile : C’est cela.

Nathalie – Louise Carmen : Et les carnets Louise Carmen, qu’est-ce qu’ils t’apportent ?

Cécile : Alors ce que j’aime bien c’est les numérotations de page, le fait qu’on puisse mettre la date où il est marqué « Date ». Comme cela, on sait se repérer. Aussi, j’aime beaucoup le principe des petits points. Parce que pour faire des dessins, en archi surtout, j’aime bien toujours fonctionner avec des lignes droites et ne pas avoir des lignes trop penchées. Résultat : cela me donne un repère. Et ce qui est intéressant c’est qu’après, quand j’ai à prendre des photos, les petits points deviennent très graphiques. Résultat : cela ne nuit pas à la qualité de l’image, cela ne fait pas : « elle a dessiné sur un cahier à carreau ». Donc, c’est suffisamment évocateur pour moi ça me donne un repère et, en même temps, ce n’est pas trop visible quand je dois prendre les photos et après les envoyer à des clients.

Nathalie – Louise Carmen : D’accord. Et tu utilises tes carnets pour aller voir des clients également ?

Cécile : C’est cela. En fait, j’ai le principe des trois carnets dans l’un. Et après, pour aller voir un client, je prends celui-ci. C’est le carnet de voyage, c’est cela ?

Nathalie – Louise Carmen : L’organiseur de voyage, à quoi il t’aide ?

Cécile : Tout à l’heure, j’étais à un rendez-vous de chantier.

Nathalie – Louise Carmen : Je ne sais pas si on le voit à la caméra. On peut le montrer ?

Cécile : Oui.

Nathalie – Louise Carmen : Je ne sais pas si c’est clair à la caméra. Cécile, en archi, fait des perspectives magnifiques.

Cécile : Il y a des petits dessins. Après, c’est aussi le carnet où je vais faire des relevés de mesures, où j’échange avec des clients pour leur montrer des idées, c’est vraiment très pratique. Je prends l’organiseur de voyage pour aller en clientèle et je laisse l’autre avec les trois carnets à la maison, comme cela c’est plus léger. Aussi, je trouve qu’au niveau apparence extérieure, c’est vraiment qualitatif. Et devant un client, on sait très bien que l’image est importante, et que ce n’est pas simplement sur le look, mais aussi sur tous les petits accessoires qu’on peut avoir. Venir avec ce genre de carnet, à chaque fois, les clients sont intrigués. Cela leur plait beaucoup, en plus, j’en parle.

Nathalie – Louise Carmen : De la pub.

Cécile : Je fais la pub !

Nathalie – Louise Carmen : Parce que Louise Carmen est une toute jeune marque, qui commence à être bien distribuée, mais on n’est pas encore très connu. C’est vrai que c’est surprenant, cela intéresse souvent les gens, cela les interpelle puisque c’est un système qui les intéresse, pour pouvoir s’organiser également.

Cécile : Exactement.

Nathalie – Louise Carmen : L’organiseur de voyage te permet de mettre tes cartes ?

Cécile : Je mets mes cartes à l’arrière.

Nathalie – Louise Carmen : Des petits échantillons, peut-être ?

Cécile : Les échantillons, je t’avoue, je les mets un peu à part puisqu’ils sont plus lourds et plus épais. Sinon, quand j’ai des petites notes, des papiers volants, c’est vraiment pratique de pouvoir les mettre là. Comme cela je suis sûre de ne pas les perdre.

Nathalie – Louise Carmen : Donc, c’est celui que tu utilises le plus, mais tu as aussi le carnet en cuir roadbook, celui avec les trois cahiers ?

Cécile : Exactement.

Nathalie – Louise Carmen : C’est cela.

Cécile : Et le roadbook c’est plus à la maison, ou alors quand je dois partir en week-end ou en voyage. En fait, je le prends, comme cela je sais qu’au moins les trois carnets sont dedans. Je n’utilise pas les mêmes, cela me permet de changer en fonction des journées qui ne sont jamais les mêmes.

Nathalie – Louise Carmen : Cela te permet, en fonction de la journée, de prendre une thématique ou une autre.

Cécile : C’est cela. Ou même quand je pars en voyage ou en vacances, d’en prendre d’autre.

Nathalie – Louise Carmen : Et par rapport à ton organisation d’avant, cela te permet de mieux t’organiser ?

Cécile : Oui.

Nathalie – Louise Carmen : Au niveau de la créativité, cela te permet de mieux trouver ta créativité d’architecte d’intérieur ?

Cécile : C’est cela.

Nathalie – Louise Carmen : Et de pouvoir faire tes dessins plus rapidement, peut-être à main levée ?

Cécile : C’est vrai !

Nathalie – Louise Carmen : Puis de soigner ton style, puisque tu aimes bien tout ce qui est mode…

Cécile : Oui, je ne le cache pas. En fait, je trouve que d’avoir un Louise Carmen entre les mains c’est aussi qualitatif. On a envie de faire de belles choses. Parce que, c’est plaisant à regarder. On se dit : « Ce que je vais dessiner ou inscrire dans les Louise Carmen, je veux que ce soit à la hauteur de l’extérieur ». Résultat, cela m’amène à me dépasser aussi.

Nathalie – Louise Carmen : Super ! Je suis très contente.

Cécile : Moi aussi. Merci pour tout cela.

Nathalie – Louise Carmen : Et merci beaucoup Cécile !

Cécile : Merci à toi !

Nathalie – Louise Carmen : Peut-être que tu as un Instagram, ou un blog, ou un site ?

Cécile : Oui, j’ai mon site d’archi. Je suis spécialisée dans l’architecture d’intérieur des investisseurs immobiliers. Le site c’est « sympachezvous.com », parce que c’est mon objectif que ce soit “sympa chez vous”.

Nathalie – Louise Carmen : Vous trouverez l’adresse du site sur la vidéo.

Cécile : Sinon, j’ai un Instagram sur mes dessins de fruits et légumes qui s’appelle « Ginger Rocket », qui est aussi un de mes surnoms! Ginger » !

Nathalie – Louise Carmen : Vous pourrez retrouver Cécile sur « sympachezvous.com », et sur son Instagram « Ginger Rocket ». Ce que je vous propose également, si vous voulez avoir plus d’idées, d’inspirations pour utiliser vos carnets, je vous propose d’aller sur le blog Louise Carmen : « monLouiseCarmen.com ». Également sur l’e-shop, sur la boutique qui est le site internet de Louise Carmen, où vous pourrez trouver les différents endroits où sont distribués les carnets Louise Carmen. Vous pourrez aller les acheter dans les magasins, ainsi que toutes les informations sur l’histoire de la marque, des tutos pour changer les carnets et voir toute la collection.

Voilà, je vous dis à très bientôt et merci beaucoup d’avoir regardé cette vidéo, au revoir !

Partager l'article
By | 2018-06-16T14:02:00+00:00 |inspiration, Les interviews|0 Comments

Leave A Comment